PAR

Nom français : Paradisier de Raggi
Nom anglais : Raggiana Bird-of-paradise
Nom latin : Paradisaea Raggiana
Classe : Oiseaux
Ordre : Passériformes
Famille : Paradiséidés
Taille : 35 à 40 cm
Poids : 150 à 200 g
Longévité : 10 à 15 ans

De sa tête jusqu'au bout de sa queue, le Paradisier de Raggi mesure de 35 à 40 cm, il pèse de 150 à 200 g et son bec mesure environ 30 mm. Le mâle possède des plumes rouge-orangé, la tête et la nuque sont jaunes, sa gorge est verte, son bec est d'un gris bleuté et le reste du corps est brun chocolat. La femelle, quant à elle, est d'une couleur unie.

 

           

Comme la plupart des Paradisier, le Paradisier de Raggi vit dans les forêts tropicales humides de Papouasie Nouvelle-Guinée en Indonésie. Nous le retrouvons surtout dans le sud-est de l'île. Cet animal est très solitaire.

  

Les Paradisiers de Raggi atteigne leur maturité sexuelle à cinq ans.

La saison d'accouplement est au printemps, de septembre à novembre.

Pour attirer la femelle, le mâle fait une parade de danse avec ses grandes plumes orangées.

Il est ovipare (pond des oeufs). La durée d'incubation est de 13 à 15 jours

et il peut avoir 1 ou 2 oeufs.

 

Cet oiseau est très solitaire. Il peut vivre de 10 à 15 ans. Sa principale activité

de la journée est la parade de séduction, c'est-à-dire qu'ils remontent

leurs plumes orangées sur leur tête et crient très fort.

 

 

Le Paradisier de Raggi est frugivore et insectivore. Il mange des insectes, des araignées et même parfois des grenouilles! Ces oiseaux ont un petit bec si fort et puissant qu'il peut arracher l'écorce des arbres pour manger les insectes qui s'y cachent à l'intérieur.       

 

Les paradisiers volent à très haute altitude sans jamais se poser, alors la femelle pond et incube

ses oeufs sur le dos du mâle!

Revue consultée:

Seitre, Roland. Les Paradisiers.

Nos amis les animaux de la terre, volume 7, numéro 93, 11 pages.

 

Site consulté:

Les paradisiers de Raggi

URL: http://solene.ledantec.free.fr

 

Retour aux fiches d'identification

site consulté le 5 décembre 2005.