par Étienne Pelletier, gr: 171

Noms français: Aigle royal

Nom anglais: Golden Eagle
Nom latin: Aquila Chruysaetos
Classe: Oiseaux
Ordre: Falconiformes
Famille Accipitridés
Taille: 75 à 90 cm
Poids 3 à 6,5 kilos
Longévité: 40 ans

L’aigle royal est le plus grand des oiseaux. Les pieds de l’aigle sont composés de quatre griffes (ou serres). Les serres varient de grosseur selon l’espèce d’aigle. L’aigle royal a les pattes emplumées. Il a aussi des yeux très perçants. Avec ses yeux, cet oiseau peut calculer la distance qui le sépare de sa proie et évaluer la vitesse à laquelle il doit atteindre pour l’attraper. Les aigles ont une vue huit fois plus perçante que les humains. Son bec est capable de couper, de déchirer et de broyer. Il est fait de la même matière que nos ongles. Les aigles ont des oreilles qui sont dissimulées en dessous des plumes. Les os de l’aile de l’aigle sont très semblables à ceux de l’humain. Les plumes les plus importantes sur l’aile sont celles du bout, elles lui permettent de voler de façon plus stable dans les grands vents.

L’aigle royal se retrouve en Asie, en Europe et en Afrique du Nord. On le retrouve aussi en Amérique du Nord.

À quatre ou cinq ans, ces oiseaux peuvent commencer à se reproduire. Lorsqu'ils sont près à s’accoupler, ils vont se chercher un ou une partenaire et le ou la garde toute leur vie, c’est ce que les scientifiques pensent. Mais si un des deux conjoints meurt, l’autre ira se chercher un autre partenaire. Lorsqu’ils sont certains d’avoir choisi la bonne partenaire, ils font une sorte de danse appelée ballet aérien. Ils exécutent ce ballet aérien jusqu’à ce qu’ils soient prêts à construire leur nid. Ils ont à peu près 3 ou 4 œufs par reproduction. Leur gestation est d’à peu près un mois ou trente jours.

Leur nid se fait au printemps. Son nid est fait de branches et de bouts de bois que cet oiseau ramasse au sol. Son nid porte le nom d’aire. C’est une masse considérable de brindilles doublée à l’intérieur par un matériau plus doux pour protéger les petits. Souvent, le mâle ramasse les branches et la femelle construit le nid. Il arrive aussi que la femelle ramasse les branches et construise le nid toute seule. Quand le nid est terminé, il servira à chaque année. Au bout de plusieurs années, le nid peut peser jusqu’à une tonne.

La plupart des femelles pondent 2 ou 3 œufs. Pendant un mois, les œufs se font couver. Lorsque l’un des parents est fatigué de couver, il appelle son partenaire et celui-ci vient le remplacer. À chaque fois, lui qui le remplace tourne les œufs pour garder la chaleur uniforme. Les œufs sont parfois complètement blanc et d’autres fois, ils sont tachetés de brun. Le premier œuf à avoir été pondu est le premier à éclore. Pour pouvoir sortir de l’œuf, l’oisillon doit éclore lui-même sa coque, les parents n’interviennent jamais. Pour briser sa coque, le petit utilise une petite dent située sur le bout de son bec, qui elle tombera après quelques semaines. Il faut à l’aiglon presque deux jours pour sortir de sa coquille.

L’aigle royal se nourrit d’à peu près n’importe quoi. Il mange habituellement des mammifères morts, tué par des braconniers ou de la charogne laissée par d’autres prédateurs. Il mange aussi des lapins, des marmottes, en fait, il mange des petits animaux. On peut donc conclure qu’il est carnivore.

L’hiver, pour les aigles, c’est très difficile de se trouver de la nourriture. Donc l’hiver, la plupart des aigles qui vivent au Nord du Canada, migrent vers le sud pour retrouver la chaleur. Quand l’automne arrive, les aigles éprouvent un besoin de partir. Pour se guider, les aigles se font des points de repaires et utilisent la position du soleil et des étoiles. Les scientifiques pensent que le champ magnétique peut aussi avoir une une influence sur la direction que prennent les oiseaux lorsqu’ils migrent.

 

L’aigle est un oiseau, qui depuis des siècles, est un symbole de force et de courage. Dans l’histoire ancienne, l’aigle était comme un Dieu.

Les armées Perses avaient des bannières (drapeaux utilisés par les armées ou insignes) à l’effigie de l’aigle.

En Amérique du Nord, plusieurs tribus amérindiennes, plus précisément celles des Cris des plaines, croyaient que les aigles avaient des pouvoirs. Les membres de ces tribus collectionnaient des plumes, des pattes et des serres d’aigle. Quand un chef donnait une plume à un jeune guerrier, c’était un honneur.

 

Cliquez ici pour écouter le cris de l'aigle royal

Bibliographie

Texte Lang Aubrey et Photographie de Lynch Wayne, (1990).

Les Aigles. Saint-Lambert: Héritage Inc, 62 pages.

 

Les merveilles de la nature

URL : http://www.lamed.fr/coin/MerveillesNature/713.asp

Site consulté le 17 octobre 2003

Retour aux fiches d'identification