Par

Maxime Blanchette

Nom français Loup à crinière
Nom anglais Maned Wolf
Nom latin Chrysocyon Brachyurus
Classe Mammifères
Ordre Carnivores
Famille Canidés
Taille 0,75 m
Poids Entre 20 et 30 kg
Longévité 15 ans en captivité


Le loup à crinière ressemble beaucoup à un renard roux mais monté très haut sur pattes. Le loup à crinière est roux et a les pattes et le haut de sa fourrure noires. Parmi les connaisseurs, il est considéré comme un très bel animal.   

La saison des amours du loup à crinière débute à la fin de l'hiver et culmine en avril. La gestation dure environ 65 jours et il y a de 2 à 5 petits par portée. Les bébés du naissent gris foncés et deviennent indépendants à l'âge de 1 an environ. Jusqu'à 4 mois, les bébés sont nourris au lait maternel et la louve régurgite ses aliments pour les nourrir.

 

Le loup à crinière est très gourmand, il est omnivore donc il peut manger des rongeurs, des poissons, des petits mammifères, des oiseaux, des petits ongulés et des fruits. La consommation de fruits est essentielle pour lui car ceux-ci empêchent les vers internes qui pourraient à la longue devenir dangereux.

  

Le loup à crinière habite en Amérique du sud. Plus précisément en Argentine, au Pérou, au Paraguay ou en Bolivie. Malheureusement il ne reste que 2 200 loups à crinière à l'état sauvage et il vont bientôt disparaître complètement.   

Le loup  à crinière est encore mal connu. On sait que c’est un solitaire, farouche et très timide, qui ne s’active que la nuit. Il est donc assez difficile à observer. Il chasse à l’affût, dans les hautes herbes où ses grandes pattes lui permettent de localiser ses proies sans problèmes.

Le loup à crinière est monogame, et le rôle du père dans l’éducation des petits est encore mal connu.

Il marque très fréquemment son territoire, et utilise une gamme variée d’aboiements pour communiquer avec ses congénères. Sa recherche de nourriture le conduit à d’incessants déplacements, 30 km en moyenne par jour à une allure peu commune : l’amble. En captivité, il semble est très sensible aux parasites internes.