Par : Joël Gagnon    Groupe 172

 

Nom français = Marmotte de l'île de Vancouver

Nom anglais = Marmot of Vancouver Island
Nom latin = Marmota Vancouverensis
Classe = Mammifères
Ordre = Rongeurs
Famille = Sciuridés
Taille = 632-710 mm de longueur
Poids = 3,5 kg
Longévité = 4 à 10 ans

 

Description physique:

La marmotte de l'île de Vancouver a une fourrure de couleur noire ou brun foncé avec des taches blanches sur le museau, le front, la poitrine et sur le dos.  Elle ressemble beaucoup à la marmotte commune.  Ces différences sont au niveau de la couleur.  Sa mue se fait en juillet.

Un crâne de marmotte

  Habitat:

Son habitat est dans les régions alpines et subalpines du centre de l'île de Vancouver. Les sites protégés sont répartis sur 13 montagnes.

Reproduction:

La marmotte de l'île de Vancouver est vivipare.  L'accouplement se fait au printemps.  Les femelles peuvent avoir de 2 à 5 petits à l'intervalle de 2 ans.  La maturité sexuelle des femelles se fait 3 ans mais la plupart commence à avoir des petits à 4 ans.  Les jeunes marmottes resteront dans la colonie de leur mère jusqu'à leur deuxième anniversaire.

Comportement et mode de vie:

La marmotte de l'île de Vancouver est grégaire.  Ce mammifère reste 5 ans dans la même colonie.  La colonie compte de 20 à 30 individus avec un maximum de 5 mâles.  Son comportement est fouineur mais toujours prêt à courir à toutes pattes pour se protéger dans son terrier.  Les facteurs disparition de la marmotte de l'île de Vancouver sont la diminution de leur espace par les hommes et la diminution de leur nourriture constituée de plantes spécifiques.

Alimentation:

Le régime alimentaire de la Marmotte de l'île de Vancouver est herbivore.  Son alimentation se compose de berce laineuse, le phlox diffus, l'asclépiade tubéreuse, le lis tigré et les gueules noires.  Le manque de ces plantes est un des facteurs de la diminution des marmottes.  Les bébés marmottes meurent souvent de malnutrition.  La Marmotte de l'île de Vancouver hiberne comme toutes les autres marmottes.  Elle se fera des réserves de graisses afin de se tenir au chaud tout l'hiver dans son terrier.  Elles se réveillera quelques fois pour se dégourdir et aller faire ses petits besoins.

Asclépiade laineuse

Saviez-vous que... :

La marmotte de l'île de Vancouver est une espèce en voie de disparition.  Il y en reste moins de 100 individus.  Il y a très longtemps, dans le sud-est de l’île de Vancouver, marchaient des mammouths impériaux et d’autres espèces disparues à ce jour mais une espèce a survécu à cette période : la marmotte des montagnes.  Avec le temps, une grande colonie de ces marmottes se sont habituées à l’île de Vancouver, maintenant on les appelle les marmottes de l’île de Vancouver.  Elles ont évolués différemment des autres marmottes en adaptant leur fourrure et leur façon de vivre à cette île.  Cette histoire raconterait les origines de la Marmotte de l’île de Vancouver.

 

Bibliographie:

Site Internet:

Service canadien de la faune

Espèce en péril - Marmotte de l’île de Vancouver

URL : http://www.speciesatrisk.gc.ca/search/speciesDetails_f.cfm?speciesID=136

 

Musée canadien de la nature

Animaux de la période glaciaire dans l'île de Vancouver

URL : http://www.nature.ca/notebooks/francais/anvan.htm

 

Musée canadien de la nature

Marmotte de l’île de Vancouver

URL : www.nature.ca/notebooks/francais/emarmvan.htm

Tous ces sites ont été consultés en novembre 2004

 

Retour aux fiches d'identification